Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum SMF installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: FABLES DE LAFONTAINE (à la saveur du jour) !  (Lu 47 fois)
The_Best
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2949



Voir le profil Message personnel (Hors ligne)
« le: 10 Mai 2022 à 11:30:50 »

     La cigale et la fourmi

La Cigale, refusant d’être masquée,
Se trouva fort dépourvue
Quand le virus fut venu.
Pas capable de respirer, d’inspirer ou d’expirer
Elle alla, méchante combine
Chez la fourmi, sa voisine
La priant de payer
Pour ses soins de santé.
« Il faut être solidaire
Dans cette crise sanitaire
Avec les pauvres comme moi
Qui ont ce mal sournois... »
La fourmi n’est pas impressionnable
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette irresponsable.
Nuit et jour, menton au vent
Je protestais contre ces règles niaises.
Vous protestiez ? J’en suis fort aise.
Eh bien ! souffrez, maintenant.

    Le renard et le corbeau

Maître Corbeau, dans un gros bar bondé
Dansait, collé, tout en nage.
Maître Renard, par la scène alarmée
Lui tient à peu près ce langage :
Eh, bonjour, monsieur du Corbeau,
Comme vous vous collez !
Et comme vous semblez chaud !
Sans mentir, si votre visage
Se frotte à tout le voisinage
Vous êtes le roi des cons de la région.
À ces mots, le Corbeau, choqué et offusqué
Par ce zigoto qui lui semble zélé,
Ouvre large la bouche qu’il avait démasquée.
Le Renard, abasourdi devant un tel déni, lui dit : Mon bon Monsieur,
Apprenez que la pandémie
Vit aux dépens de ceux qui l’oublient.
Cette leçon vaut bien une petite humiliation.
Le Corbeau, honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
  

  Les animaux malades de la peste

Un virus qui répand la terreur,
Virus que la nature en sa fureur
Lança pour punir les crimes de la terre,
La COVID faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés.
Sur Internet on était très occupés
À chercher l’origine de ce mal inexpliqué.
A-t-il été créé par des milliardaires malins
Voulant nous vendre des vaccins ?
Afin de mieux nous contrôler
Grâce à des puces sous-cutanées ?
Est-ce Bill Gates et George Soros
Qui ont créé ce mal atroce ?
Du matin au soir et du soir au matin,
Les animaux cherchèrent à en perdre leur latin
Jusqu’au jour où l’un d’eux cria : « Victoire ! Il a été créé en laboratoire !
C’est un complot, mes chers amis,
Un blogueur de Victo me l’a dit ! »
Depuis ce jour, tous les animaux
Ont cessé de suivre les avis médicaux.
Le lion s’effondra, la brebis agonisa.
Plus personne n’écouta Horacio Arruda,
Qui restait seul avec ses tartelettes,
Criant dans le désert entre deux steppettes.
Et c’est ainsi que l’horrible pandémie
Sur tout le Québec s’étendit.
Morale de l’histoire :
Méfiez-vous des médias sociaux
Ils sont le déversoir
Des Covidiots  Grimaçant
Journalisée

Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage... (Sacha Guitry)
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à: